top of page

CORNÉE          SAFE PLACE          INTERVIEWS          ACTUALITÉS         EN TREND          PAL          REGARD DE

Taxation des livres d’occasion : la proposition de Macron qui divise

Emmanuel Macron a récemment suscité la controverse en proposant une nouvelle contribution sur la vente de livres d’occasion. Cornée te résume ce qu’il faut retenir de cette mesure.


Une contribution pour protéger le prix unique du livre neuf


Le Président a proposé une contribution sur la vente de livres d’occasion pour soutenir l’industrie du livre et protéger le prix unique du livre neuf. Cette proposition intervient dans un contexte où le marché du livre d’occasion connaît une croissance significative, ce qui pourrait potentiellement menacer le marché du livre neuf.


Selon Emmanuel Macron, cette contribution permettrait de garantir une concurrence équitable entre les livres neufs et d’occasion, tout en soutenant les librairies indépendantes et les auteurs. Il s’agirait de prélever une taxe sur la revente des livres d’occasion, qui serait ensuite redistribuée aux acteurs de la chaîne du livre. On rappelle que depuis 1981, la loi Lang fait que les livres neufs sont proposés à un prix unique, fixé par l’éditeur. Contrairement à d’autres pays, en France, que l’on aille acheter ses romans en grande surface ou chez son libraire indépendant de quartier, en tant qu’acheteur·euse, on paye le même prix. Par contre, les prix ne sont évidemment pas encadrés lorsqu’il s’agit de livres d’occasion.


Cette nouvelle taxe est envisagée à hauteur de 3 % du prix des livres d'occasion et ne devrait donc représenter que quelques centimes d'euro par livre.


Réactions mitigées des acteurs du secteur


La proposition de Macron a suscité des réactions mitigées parmi les libraires, les jeunes acheteurs et les acteurs du secteur du livre. Certains libraires voient cette mesure comme une opportunité de soutenir l’économie du livre et de maintenir une concurrence équitable. Ils estiment que cela pourrait aider à compenser la perte de revenus due à la concurrence des livres d’occasion.


Pourtant, de nombreux jeunes acheteurs et libraires expriment des inquiétudes concernant l’impact de cette taxe sur le pouvoir d’achat des consommateurs et l’accessibilité des livres. Ils craignent que cette mesure ne décourage les achats de livres d’occasion et ne pénalise les lecteurs à faible revenu… et on les comprend.


Il reste à voir comment cette proposition sera mise en œuvre et quel sera son impact réel sur le marché du livre en France…



Est-ce que cette taxe pourrait t'empêcher d'acheter d'occasion ?

  • Ça me donne à réfléchir !

  • Non, je continuerais

  • Je n'achète jamais d'occasion


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

CORNÉE 
Le regard sur le monde du livre des 15-25 ans

Cornée est une création de l'agence éditoriale Miralta Édito

bottom of page