Isabel (Mot bigarré)
J'écris
+4
Plus d'actions

Posts du forum

Isabel (Mot bigarré)
J'écris
J'écris
20 janv. 2022
In Auteur.trices en devenir
Bonjour, Récemment, un.e éditeur.trice, qui pourtant m'avais proposé d'entreprendre un projet ensemble, m'a abandonné. Ses raisons ne m'ont pas convaincu. Tout ça me fait réfléchir, et je me demande si l'autoédition n'est pas la solution pour améliorer les conditions des écrivains. Deux choses me viennent à l'esprit : quelle est la (vrai) motivation pour envoyer son manuscrit aux maisons d'édition ? Ce n'est pas le « prestige » d'être publié par un entrepreneur qui assure la distribution et la promotion ? Car au fond, ce qui différencie l'autoédition de l'édition classique c'est leurs carnets d'adresses et de distribution, surtout pour les grandes maisons, tandis que dans l'autoédition, c'est l'auteur qui gère tout, à lui de se débrouiller pour offrir son travail aux lecteurs dans les meilleures conditions. Depuis le début de mon projet de roman, je me suis décidé par l'édition classique, car je sentais qu'il me manquait les compétences nécessaires pour réussir la publication d'un livre, mais avec le recul je vois que ce qui me manque c'est surtout les adresses d'impression et de distribution (et peut-être le courage ! ). Pour finir ( je commence à être longue), je reviens au titre de mon post : que faire lorsqu'un éditeur te lâche au milieu d'un projet? 😊 Bien à vous
5
4
69